Influenza aviaire hautement pathogène

Depuis la découverte d’un premier cas d’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) au Pays-Bas, le 23 octobre 2020, la dynamique d’infection s’est accélérée dans plusieurs pays du nord de l’Europe, en lien avec la contamination liée à la faune sauvage. La confirmation d’un foyer en Haute-Corse a conduit le ministre de l’agriculture à classer l’ensemble du territoire national en risque élevé au regard de cette maladie.

Concernant les basses-cours (des particuliers ou des exploitants agricoles), il est demandé de restreindre la taille des parcours et de les protéger par des filets ou d’enfermer les volailles dans des bâtiments. Une surveillance de l’état de santé des animaux est également à assurer quotidiennement pour détecter le plus précocément possible l’apparition de la maladie.

La déclaration de tous ces détenteurs auprès de la mairie revêt un intérêt tout particulier en cette période. A cet effet, vous trouverez donc ci-joint, le formulaire à utiliser.

En cas de découverte de cadavres d’oiseaux sauvages des espèces listées ci-après : cygnes, canards, oies, mouettes, goélands, poules de’au, foulques, râles, prendre rapidement l’attache des animateurs du réseau SAGIR

  • le service départemental de l’Office Français pour la Biodiversité au 05 65 87 07 31 ou sd12@ofb.gouv.fr
  • la fédération départementales des chasseurs au 05 65 73 57 20 ou fdc12@chasseurdefrance.com

pour les autres espèces, seules les mortalités groupées (au moins trois oiseaux trouvés morts simultanément dans le même secteur) doivent être signalées.

déclaration de détention d'oiseaux

  • partager: